Le Jour Où…My Beautiful Dark Twisted Fantasy

my-beautiful-dark-twisted-fantasy

Nouveau format, un peu plus synthétique que les autres articles. On parlera comme le titre l’indique d’un jour qui a changé les choses, pour l’artiste, son public, ou même la musique en général. Aujourd’hui, on parle du 22 novembre 2010 et de la sortie de My Beautiful Dark Twisted Fantasy, le 5ème album solo de mon rappeur US préféré Kanye West.

What about le contexte de l’album

Un talent qui n’est plus à démontrer

Kanye West a commencé en tant que Beatmaker, puis s’est fait connaitre comme producteur. Il a produit des morceaux d’artistes tels qu’Alicia Keys, Jay-Z et John Legend. Mais ça ne lui suffit pas donc il se lance en 2004 avec The College Dropout. Boum, il remporte 3 Grammy Awards et est sacré disque de l’année par Time Magazine. En 2005 il sort Late Registration, même succès. Entre temps il crée son label, GOOD Music (Getting Out Our Dreams). Il y fait signer Kid Cudi, Big Sean, John Legend, et pas mal d’autres artistes. Puis en 2007, The Graduation (on y retrouve Stronger, Good Morning, Can’t Tell Me Nothing) et en 2008 il balance 808’s And Hearthbreak, qu’il vend à plus d’un million d’exemplaire.

college-dropout
La couverture de “The College Dropout”

Donc le talent du rappeur de Chicago n’est plus à démontrer, il apparait souvent dans le classement des 100 personnes les plus influentes du monde selon le Time Magazine. Il a réussi à imposer son style, fait de samples et de collaborations avec ses amis artistes. Il sait bien s’entourer, et est ultra créatif.

Une popularité en baisse

Et puis en 2009 c’est le drame. Lors des MTV Video Music Awards il pète un cable. Taylor Swift (pour You Belong With Me) et Beyoncé (pour Single Ladies) étaient nominées pour le prix de la meilleure vidéo féminine. Et Taylor Swift a gagné, décision qui n’a apparemment pas trop plu à Kanye :

« Hey Tay, je suis vraiment heureux pour toi et je vais te laisser finir, mais Beyoncé avait l’une des meilleures vidéos de tous les temps. Une des meilleures vidéos de tous les temps! »

Bon après difficile de ne pas être d’accord avec lui, je vous laisse en juger.

 

Mais sa réaction est parfaitement irrespectueuse et les réactions vives pour le condamner ne se sont pas fait attendre. Il s’est mis à dos le public et une bonne partie des artistes. Même le président Obama y est allé de son commentaire en le qualifiant de jackass (crétin).

L’envie de tout plaquer

Cet épisode n’est pas anodin. Il témoigne de sa fatigue due à un trop-plein de travail. Et le tapage médiatique qui s’en suivit l’a dégouté de la musique. Il a envie d’arrêter la musique pour se consacrer à la mode. C’est à ce moment qu’il s’est retiré de la scène médiatique.

Un album fait en secret

Entre Hawaii et la Californie

Sauf que le coquin, quelques mois après avoir décidé de tout arrêter, s’est remis au boulot. En secret. Avec tous ses copains. D’abord à Hawaii puis en Californie, il a réuni Kid Cudi, Pusha-T, RZA, Pete Rock, Nicki Minaj et bien d’autres, avec lesquels il s’est éclaté à créer un des meilleurs albums de tous les temps, My Beautiful Dark Twisted Fantasy.

mur-hawaii
Une photo prise dans un des studios à Hawaii. On voit à l’arrière plan un mur avec des consignes très strictes à respecter, telles que : “Pas de chapeau d’hipster”, ou “Juste ferme ta gueule quelques fois”.

La création pure

Leurs journées sont rythmées par la musique. Ils commençaient le matin par un petit-déjeuner tous ensemble (sauf Nicki Minaj qui préférait bosser le matin et dormir tôt le soir), puis allaient faire un basket. Et le reste de la journée était voué à la création. Quand venait l’heure de dormir pour tous les copains de Kanye, lui restait dans le studio, à travailler et re-travailler ses sons et ses textes.

A Hawaii ils se répartissaient dans 4 studios, chacun destiné à une chanson de l’album. Kanye passait de studio en studio, poussant à chaque fois dans ses retranchements sa créativité. Puis quand il avait épuisé sa jauge de créativité sur une chanson, il passait à une autre et était régénéré. Kid Cudi raconte après coup qu’il écoutait des sons incroyables, qui lui semblaient les plus aboutis possibles. Mais Kanye voyait toujours quelque chose à modifier et à améliorer. Cet album est sorti, mais uniquement grâce aux deadlines qu’ils s’étaient imposées, selon Cudi, sans quoi Kanye West serait encore en train d’améliorer ses morceaux au moment où je vous parle…

kanye-nicki
En pleine séance de travail avec Nicki Minaj. Pour en savoir plus sur la création de son album, Complex a écrit un super article en immersion. C’est d’ailleurs de cet article que j’ai tiré cette photo, la précédente, et la dernière de l’article.

Quant aux paroles, il s’appuyait sur la mélodie qu’il avait composée et demandait à tout son entourage ce que leur évoquait le sujet de la chanson. C’est le cas pour Power par exemple. Il allait voir tous ses potes dans le studio et leur demandait de parler de pouvoir, ce que ça représentait pour eux. Puis il s’inspirait de leurs paroles, et de sa vision à lui pour créer des paroles fortes et aux points de vue multiples et complexes.

Les G.O.O.D. Fridays

Et puis le 20 aout 2010 il prend tout le monde de court en dévoilant Power, dans l’opération des G.O.O.D. Fridays, un coup de génie de la promotion. Il continue pendant plusieurs semaines à publier tous les vendredis un morceau de son album. Connaissant la bête, on imagine bien que les morceaux partagés n’étaient pas définitifs, mais il a parfaitement réussi son coup, et a attisé le désir de ses fans.

good-fridays

Analyse de l’album

Un succès critique phénoménal

Vient donc le 22 novembre 2010, et la sortie de My Beautiful Dark Twisted Fantasy, album qui devait d’ailleurs s’appeler Good Ass Job puis Dark Twisted Fantasy. Et là le succès critique fut total. Le magazine The Source lui a attribué sa note maximale de 5 micros. Il fait partie des 15 albums qui ont eu cette note dès leur sortie. Pas mal je crois. Même consécration pour le magazine Pitchfork, qui lui a attribué la note de 10/10 alors que ça faisait 8 ans qu’il n’avait pas décerné cette note à un album studio. Il rejoint les Beatles, Bob Dylan et Radiohead et fait partie du club restreint des chanceux qui ont eu 10/10 chez Pitchfork.

Pitchfork
Pour preuve, le petit 10 attribué à My Beautiful Dark Twisted Fantasy sur le site Pitchfork

Quand on observe ce succès critique on s’attend à un succès commercial démesuré. Il n’en est rien, même si les ventes n’ont pas non plus été dégueux. En huit semaines il a vendu plus d’un million d’albums, pas mal mais aucun de ses singles n’a figuré dans le top 15 des charts.

Des samples, encore des samples

Cet album c’est l’avènement du style de Kanye West. Celui du sample et des collaborations. Il pioche dans ses références musicales, les met à sa sauce et produit des instrus du tonnerre. Après il suffit de rapper avec son parlé légendaire dessus, et de faire intervenir des mecs comme Jay-Z ou Big Sean et le résultat final est dantesque.

Dans la lignée de 808’s

Dans 808’s And Hearthbreak il avait montré son envie de s’approcher de la pop, un terrain fertile sur lequel le rap peut s’exprimer parfaitement. My Beautiful Dark Twisted Fantasy reprend ces influences et les pousse encore plus. Il y intègre des vocodeurs, des synthétiseurs et des refrains mélodieux, qui s’associent à merveille avec ce qu’on peut considérer comme du hip-hop plus classique composé de samples et de percussions. Dans Runaway par exemple Kanye intègre du piano, termine le morceau sur une longue digression au vocodeur, et les couplets sont plus chantés que rappés. Le clip tiré du court-métrage Runaway est d’ailleurs magnifique.

Un sentiment de révolte

Plus que ce tournant musical et réussi, cet album fait résonner son sentiment de révolte qui l’habite et semble être son moteur. Il expulse ses colères, en racontant dans All Of The Lights l’histoire d’un père de famille violent qui rencontre sa fille qui vit loin de lui, ou en parlant des relations d’amour tumultueuses et destructrices dans Blame Game. Le racisme est omniprésent dans son album. Il l’est dans Hell Of A Life, dans laquelle il parle d’une star de porno qui baisserait ses prix si elle devait se taper un noir. Ou dans Gorgeous où il dénonce les agents d’aéroport qui font des fouilles “aléatoires” en priorité sur les noirs.

Une approche trans-média

Ce qui est révolutionnaire dans My Beautiful Dark Twisted Fantasy c’est qu’il apporte une valeur au-delà de la musique. On l’a vu, il est riche musicalement, s’appuie sur des textes intelligents et des sujets sensibles. Mais en plus de ça cet album est un album à l’approche globale de la culture. Ce n’est pas parce que c’est de la musique que ça ne doit rester que de la musique. Ainsi les pochettes de l’album réalisées par l’artiste américain George Condo sont des vraies œuvres d’arts.

pochettes
Les 5 pochettes de My Beautiful Dark Twisted Fantasy, sur fond rouge et avec des petites peintures dans un style dégommé.

Mais ces pochettes ne suffisent pas à illustrer sa volonté de création. Il a carrément réalisé un court-métrage, illustrant les morceaux de son album. Pas de dialogue, la musique comme seule communication verbale. Ça raconte l’histoire d’amour entre un homme et une créature poétique mi-femme mi-phœnix. C’est beau, et ça témoigne de sa profonde admiration pour les artistes qui l’inspirent. Il se serait inspiré des peintures de Picasso et de Matisse, et des réalisateurs Stanley Kubrick et Federico Fellini.

Donc le jour où Kanye West a sorti My Beautiful Dark Twisted Fantasy, on n’a pas découvert son talent, ou son rap légendaire. Mais on a découvert une nouvelle façon de faire de la musique. Une musique qui voit large et est consciente de sa porté artistique. Ce 22 novembre 2010 on a bien assisté à un tournant dans la carrière de Kanye West, et dans notre manière d’écouter la musique.

Allé, maintenant il est temps d’écouter l’album, je vous laisse apprécier cette œuvre géniale.

the-end

Vous pouvez nous rejoindre sur Facebook et Instagram, histoire de nous encourager kwa.

2 commentaires

Laisser un commentaire