Marvel Studios vs DC Comics : La bataille des salles obscures

Marvel vs DC

Après nos deux articles se focalisant sur le genie Tarantino et sur le sensei de l’animation Miyazaki, aujourd’hui je vous propose de décrypter un battle entre les deux univers de super-héros.
Avec la sortie le 7 Juin de Wonder Woman, petit nouveau de l’univers DC (DCEU = DC Extended Universe) et suite de Batman v Superman, le film de Patty Jenkins (Monster – 2003), reçoit les acclamations de la presse outre-atlantique, le considérant comme le meilleur film du  DCEU (c’était pas difficile je vous l’accorde) et comme le fer de lance de la suite des aventures de nos héros que sont Batman, Superman, ou encore Flash.

Wonder Woman, traite l’histoire de Diana Prince, fille d’Hyppolite et princesse des amazones, qui fut élevée comme une guerrière implacable sur une île paradisiaque aux côtés des Amazones, et qui quittera cette île afin de prendre part à la Première Guerre Mondiale et ainsi découvrir l’étendue de ses pouvoirs et son destin…

Il faut savoir que la compétition entre les deux géants du monde des super-héros existe depuis les années 60 avec la parution dans les kiosques des premiers comics. Ainsi Marvel et Urban Comics continuent de se tirer la bourre sur ce marché depuis longtemps et ne cessent de vouloir relancer leurs ventes et de changer de cibles en « rebootant » (entendez par là en relançant) les histoires de leurs super héros et leurs univers en général.

Et depuis les années 2000, le meilleur moyen de toucher un lectorat plus jeune, c’est par le cinéma.
Avec les Spider-Man de Sam Raimi, on a assisté au développement croissant des films Marvel et DC Comics jusqu’à l’arrivé des « Cinematic Universe », c’est-à-dire un univers de films qui se relient et qui prend en compte les actions/quêtes de chaque projection pour, en dernier lieu, amener un film qui rassemble chaque héros dans une aventure en commun.

Exemple : IronMan + Thor + Captain America : First Avenger = Avengers

Avengers GIF - Find & Share on GIPHY

Hors sujet : Il faut savoir qu’en ce moment la tendance est aux univers communs chez les studios ! Nous aurons sur nos écrans les univers suivants :

  • le MonsterVerse avec les films Godzilla et KONG : Skull Island
  • un univers étendu de Star Wars et Harry Potter
  • Un univers de remake en version réaliste pour les films animés Disney (Maléfique, La Belle et la Bête, Le Livre de la Jungle)
  • Le Dark Universe dont le premier film est La Momie qui sortira prochainement

Pour les Néophytes

Avec ce que je vois sur les réseaux sociaux et dans mon entourage, je pense qu’il est important de faire un rappel sur l’univers/studio/maison d’édition auquel appartiennent les personnages ( je me contenterai des plus connus bien sûr car il existe plus d’une centaine de personnages par studio) :

Les personnages Marvel

Marvel Super Héros marvel dc comics avis
“Pierre !? Présent !”

– Les Avengers : Captain America, IronMan, Hulk, Thor, Oeil de Faucon, La Veuve Noire
– Spider-Man (les droits appartiennent à Sony, mais un deal a été établi avec Disney, le propriétaire de Marvel, pour faire apparaître le tisseur dans le MCU = Marvel Cinématic Universe)
– Les X-Men (Pas de droit pour Marvel donc pas dans le MCU)
– Les Defenders : DareDevil, Luke Cage, Iron Fist, Jessica Jones (Les personnages Netflix qui font parties du MCU mais qui n’apparaitront pas dans les films).

Les personnages DC Comics

dc comics personnages
Born in the USA

– La Justice League : Superman, Batman, Wonder Woman, AquaMan, Flash, Cyborg
– Green Arrow (ainsi que tous ses compagnons de la série)
– Green Lantern (un film avant l’apparition du DCEU)
Hors Séries : Les Watchmens et V pour Vendetta qui sont des films DC Comics mais qui n’appartiennent pas au genre des super-héros

La Stratégie Marvel

Un peu d’histoire

Je vais vous épargner les annales de Marvel, il y a de nombreux documentaires qui relatent l’extraordinaire histoire de cette maison d’édition et de Stan Lee, son « grand chef indien ».
Je commencerais mon retour en arrière à partir des années 2000. Il faut savoir que Marvel a connu une grosse crise économique dans les années 90, les obligeants à vendre les droits sur certains de leurs super-héros. Sony récupéra Spider-Man ainsi que Les 4 Fantastiques. La 20th Century Fox, quant à elle, a acquit les droits de tout l’univers X-Men (Wolverine, les X-men, Deadpool, etc.).
C’est en 2005 que Marvel Studios pensa à développer des adaptations cinématographiques et à les distribuer dans les salles obscures. Possédant toujours les droits sur les héros principaux des Avengers, Kevin Feige, le président de Marvel Studios décide de réaliser son rêve et de créer un univers commun sur grands écrans.

Kevin Feige
“Grâce à Avengers je me suis acheté un diamant gros comme ça ! “

Comme l’avaient fait les « dieux » de Marvel que sont Stan Lee et Jack Kirby avec les comics, Feige prévoit de sortir des “films solos” se centrant sur 1 personnage puis de réunir ces différents personnages dans des « crossovers ».
Cette première phase donnera les films Iron Man, le premier Captain America et le premier Thor. Ces héros seront ensuite réunis dans Avengers, film culte, très bien accueilli par la critique et dont la bande originale est reconnaissable parmi toutes.

Le développement

Disney GIF - Find & Share on GIPHY

Après leur rachat par l’entreprise aux grandes oreilles (et oui notre pote Mickey a les dents longues) et forts du succès d’Avengers, Marvel Studios remplit ses caisses de biftons.
Kevin Feige, l’instigateur de ce qui va devenir une dynastie cinématographique, continue dans son délire et décide de pousser plus loin son univers en établissant un planning de sortie de films.

planning marvel phase 3
Le planning des prochains films Marvel

Il décide alors de se fixer pour chaque année une suite sur un personnage du MCU puis un film sur un nouveau personnage qui viendra remplir le casting des « ultimes » crossovers prévu pour 2018 et 2019. Les films Infinity War seront le terminus des 3 phases bourrées de films qui seront possiblement le commencement d’une nouvelle ère super-héroïque.
L’agenda Marvel est donc fixé et plus que clair, ils veulent s’installer dans nos cinémas sur le long terme et souhaitent créer une expérience encore inconnue et novatrice pour les fans.

En 2014, les studios Marvel sentent que leurs films se répètent en termes de style et d’ambiance. Ils font donc appel à James Gunn pour écrire et réaliser Les Gardiens de la Galaxie. Ils marqueront l’univers grâce à leur humour un peu vache. La bande originale tout simplement géniale (basée sur des tubes des années 80) et la mise en scène originale et moderne.
Le film relancera l’attrait des fans pour l’univers et apportera du nouveau (quoi de mieux pour fidéliser une audience ?). Ainsi on trouvera les années suivantes des films ponctués d’humour et de scènes plus dramatiques. La patte Marvel est fixée et elle ne bougera plus !

les gardiens de la galaxie
Une belle brochette d’anti-héros

Le Présent et l’Avenir

Aujourd’hui Marvel a créé une dépendance chez les fans. Une routine qui se marque par la sortie récurrente de films, afin que les fans ne se lassent pas. Et aussi grâce à leur petit rituel : la fameuse scène post-générique.
Parce que ces coquins de Ricains savent comment faire plier les fans, ils savent les faire languir dans la salle attendant cette scène de quelques secondes qui tease les films Marvel à venir.
Autant vous dire que ça jase après la séance ! Les fans sont happés au plus haut point et n’attendent qu’une chose, le prochain film.

Par ailleurs, Marvel sait qu’il ne faut pas se contenter seulement du cinéma et que le marché des séries TV est en plein essor. Dès lors, un partenariat avec des plates-formes de streaming comme Netflix se crée, et des séries (de haute qualité, qu’on se le dise) voient le jour. Daredevil et ses camarades s’installent chez Netflix pour créer un univers dans l’univers (oui c’est compliqué tout ça).

Il s’agit de 4 séries centrées sur chaque personnage, avec leurs propres identités, dont une qui les rassemblera à la manière des crossovers au cinéma.

Marvel defenders tv show
Luke Cage, Daredevil, Jessica Jones, Iron Fist

Au grand dam des fans, les Defenders de Netflix ne feront pas d’apparition dans les films, cependant nous ne sommes pas à l’abri d’une petite référence ou d’un caméo.
En parlant de caméo, Stan Lee, le papa des héros a droit à son petit caméo dans chacun des films Marvel, sans aucune exception ! Le Papi Marvel a quand même 94 ans, ça vous en bouche un coin !

(Et toi tu feras quoi quand tu auras 94 ans ?)

Movies GIF - Find & Share on GIPHY

Le Cas DC Comics

Ctrl+C puis Ctrl+V

En regardant le succès des films Marvel, en 2013, DC décide de regarder les résultats du Man of Steel de Zack Snyder afin de voir si un univers étendu peut voir le jour autour de la Ligue des Justiciers.
L’adaptation de Zack Snyder est un franc succès, DC annonce à la Comic Con de San Diego, le rendez-vous ultime des geeks et des fans de Pop Culture, un univers étendu et un film Justice League. Surfant sur cette vague, DC y voit une opportunité à saisir notamment car les fans sont friands de cet univers mêlant Batman et Superman. Il faut dire que les 3 Batman de Nolan ont marqué leur époque et ont créé un retour d’enthousiasme pour les fans.

The Joker GIF - Find & Share on GIPHY

Ainsi DC Comics annonce de nombreux films, et recrute de nombreuses super-stars du 7ème art pour garnir leur univers (et clairement pour attirer les spectateurs). On retrouvera Will Smith, Jared Leto (oscarisé) et Margot Robbie (fraîchement sortie du Loup de Wall Street) à l’affiche de Suicide Squad.
Auparavant, ils avaient fait appel à Ben Affleck pour reprendre le rôle du chevalier noir et Gal Gadot (mannequin israélienne) pour prendre le rôle de Diana dans Batman V Superman.

suicide-squad
“We’re bad guys ! Tha t’s what we do!”

De plus, DC s’était implanté avant Marvel sur le marché des séries en lançant Arrow, et Flash peu après. Elles ont connu un énorme succès à leur début, à tel point que DC choisira de séparer l’univers des séries et celui des films.
C’est donc 4 séries solos qui se complètent et qui se retrouvent le temps de quelques épisodes pour « team-up » comme ils disent (s’allier en français, ça coute rien de préciser). Arrow, The Flash, Legends of Tomorrow et Supergirl.

arrowverse
Les 4 séries du ArrowVerse

Tu ne vas pas me dire qu’il y a un problème !?

Malheureusement il n’y en a pas qu’un… Et oui, le DCEU souffre de sa jeunesse et de son manque d’expérience. Si Man of Steel fut un succès, ce n’est pas le cas de Batman v Superman.
Le film réalise de bonne performance en terme d’entrées mais est saqué par la critique. Personnellement je l’ai trouvé bon, mais il y a eu un réel bashing de la communauté et de la presse à tel point que ça a créé un buzz pour le film, mais plutôt un bad buzz.

batman vs superman
Vous battez pas les mecs!

Puis vient Suicide Squad qui fut une grosse déception ! Sur le papier le film faisait rêver, un casting en béton, le Joker en bad guy, une bande annonce mémorable rythmée par le Bohemian Rapsody de QUEEN. Tout le monde l’attendait !
Mais il fut victime de son succès, après de nombreux « reshoot » pour améliorer le scénario et certaines scènes, le film change totalement de forme et déçoit énormément de fans.

La faute à pas de chance ?

Mauvais départ pour DC. À cela il faut ajouter le manque de chance, car certains films ont perdu en plein vol leurs scénaristes ou leurs metteurs en scène, ce qui ralentit le processus de tournage et donc la sortie.
Ben Affleck, très enthousiasmé par son rôle de Batman, décide de devenir producteur de son film en solo puis quitte le navire pour laisser les rennes à quelqu’un d’autre, se contentant de son rôle. La Justice League commence à trop faire parler d’elle dans le mauvais sens et perd donc ses fidèles.

Batman V Superman: Dawn Of Justice GIF - Find & Share on GIPHY

Par ailleurs, DC effectua le mauvais choix, selon moi, d’écarter les séries de son univers. Celles-ci, très appréciées, se développent énormément et font apparaître des personnages de la Justice League mais joués par d’autres acteurs. Il y a donc un parallèle qui se crée et certains fans sont perdus.

Pour Flash par exemple, les fans voulaient voir l’acteur de la série prendre le rôle dans les films. Mais ce sera Ezra Miller (Croyance dans Les animaux fantastiques) qui interprétera l’homme le plus rapide du monde. Même schéma pour Superman qui apparaît dans Supergirl sous les trait d’un autre acteur.

grant gustin flash ezra miller flash
Flash de la série à gauche et Flash du DCEU à droite

And the winner is …

Rocky GIF - Find & Share on GIPHY

C’est bien évidemment Marvel studios qui remporte le combat. Déjà précurseur dans le domaine, leur parcours est sans-faute. Tous leurs choix sont réfléchis et sont une réussite pour le moment. Ils arrivent même à accélérer le rythme de sorties et concurrence les plus grosses écuries du cinéma que sont Star Wars, ou encore Jurassic (World) Park.

Comme nous l’avons abordé plus haut, le DCEU souffre de sa jeunesse et de ses multiples bad buzz.
Cependant, cette année peut être l’année de la reprise pour nos potes Superman et Batman. En effet, si Wonder Woman s’annonce excellent, cela pourrait être le fer de lance de la Justice League qui sort en fin d’année !

C’est tout le mal qu’on leur souhaite ! Ayant subi une concurrence quelque peu déloyale mais légitime, ils doivent avoir la chance de se relancer pour le bonheur de leurs fans (et de leur porte-monnaie aussi).

Laisser un commentaire